“Tellement ghosté que je vais postuler chez S.O.S fantôme.”

À l’heure où nous vivons tous accroché à nos EarPods, nos smartphones, nos réseaux sociaux en tout genre, certains ont trouvé un super moyen de nous faire lutter contre nos addictions.

C’est assez simple.  Sans prévenir, vous vous faites « ghosté ». Tel des ninjas des temps modernes, ils sont capables de sortir de votre vie comme s’ils n’y étaient jamais rentrés. Véritables experts du camouflage et de la diversion, certains sont capables de travailler dans le même bureau que leur victime sans jamais les notifier de leur présence. Est-il vraiment possible de disparaître ainsi? En réalité, non. Désormais, tout réseau social qui se respecte vous informe de l’heure et du jour de la dernière connexion de votre interlocuteur.  C’est d’ailleurs utile quand quelqu’un est porté disparu. Donc que se passe-t-il réellement ? Bloquent-ils les appels, sms, messages Messenger, whatsapp et autres pigeons voyageurs ? Ou les ignorent-ils tout simplement ?

Voici beaucoup de questions qui resteront sans réponses. Car nous n’avons pas réussi à récupérer des témoignages de ghosteurs. À croire que ce comportement n’est pas vraiment assumé. De plus malgré le ghosting exercé et la peine engendré, ils n’hésitent pas à donner signe de vie tous les trois ou six mois à leur victime afin de rappeler qu’ils peuvent encore hanter. Un like facebook ou Instagram ou un message du type « salut ça va? » pour les plus audacieux ou irrespectueux.

crédits: creative commons

Si vous leur mettez la main dessus, ils vous diront qu’ils ont pris la fuite car ils étaient paumés. Après il y a plusieurs niveaux d’égarement. Le niveau ultime reste bien sûr celui où Google Maps et Cytimapper ont abandonné l’idée de les aider à retrouver leur chemin.

Voici quelques tips pour savoir si le ghosting vous pends au nez:

  1. Au fur et à mesure, tous les rendez-vous s’annulent.
  2. Les réponses à vos messages arrivent tardivement ou n’arrivent jamais alors qu’il y a la fibre chez cette personne.
  3. La fatigue, le mal être au travail, les gilets jaunes et la fin du monde sont les excuses les plus utilisées pour fuir un café avec vous.
  4. Vos amis commencent à vous prévenir de vous détacher de cette relation.
  5. Vous êtes seul(e) à proposer des activités et à être enthousiaste.
  6. Du jour au lendemain la personne disparaît de vos contacts. Vos appels sont sur messagerie ou pire vous avez été bloqué.
  7. Si vous voyez qu’au bout de trois sms la personne ne répond pas :  soit elle est morte ou soit elle fait le mort. Dans les deux cas n’insistez plus.

N’essayez pas de comprendre ce qui se passe dans la tête d’un ghosteur. Vous risquez de perdre le si peu de respect que vous avez pour lui. En général, les ghosteurs sont soit des pervers-narcissiques, des narcissiques, des séducteurs ou des abandonniques. Donc dans tous les cas, ce sont des causes perdues d’avance.

Peu importe l’intensité de votre relation et sa nature, prenez du recul, pensez à vous et surtout n’acceptez que ces personnes vous fassent du mal. Enfin, ne succombez pas à l’envie de leur parler ou de leur répondre s’ils daignent vous donner un signe de vie.

Fuyez-les comme la peste et tournez la page. Vous méritez mieux !